La Pisciculture Fédérale

Fonctionnement

  • Créée en 1954 Statut juridique : Loi 1901
  • Gérée par la Fédération de Côte d’Or pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique
  • Secteur d’activité : les AAPPMA
  • 2 salariés à temps plein

Production

Espèces produites : Truites Arc-en-Ciel

Tonnage annuel : 30 tonnes

Environnement

Température :
Pisciculture alimentée par une source liée à un système karstique très actif des plateaux supérieurs.
La température varie de 10°C en hivers à 12,5°C l’été.
Avec un minimum de débit de 400l/s l’été.
Le poisson se nourrit toute l’année.

Précipitations :
Les fortes précipitations font augmenter le débit de la source, entraînant une légère turbidité liée aux Matières En Suspension (MES), ce qui peut provoquer une augmentation du taux de mortalité en écloserie.
Les crues de l’Ouche peuvent provoquer exceptionnellement l’inondation de la pisciculture.

Situation géographique
Bonne situation géographique par rapport à l’ensemble du département et aux principaux axes routiers, ce qui est un atout pour le transport de la production.

Aléas

Les Feuilles :

La pisciculture est implantée dans un parc avec de nombreux feuillus :

  • Positif pour l’ombre sur les bassins évitant certaines maladies.
  • Inconvénient majeur à la chute des feuilles, colmatage des grilles, surveillance accrue jour et nuit !
Les Prédateurs :
  • Le héron cendré
  • Le martin-pêcheur
  • Le grand cormoran
  • Le hibou grand-duc

Le braconnage

  • Principalement sur le bassin de la source le long de la route.

Foncier

Superficie du site 3,2 Ha.
Dont 7840 m² en eau.
Et 640 m² de bâtiments.

La Fédération ne dégage pas de bénéfice sur la Pisciculture, Loi 1901.
Le prix de vente est égal au prix de revient.

Structure d’élevage

L’écloserie :
Capacité d’accueil 450 000 alevins,
30 auges béton de 2mX0,50X0,50,
L’alimentation en eau se fait depuis la source, de façon indépendante des autres bassins, et chemine par des tuyaux jusqu’à la salle.

Structure d’incubation

Les œufs sont pris à la pisciculture de la Chouette, Chatillonnais (fin décembre courant janvier),

Les œufs sont sortis d’incubateur, mis en contact avec l’eau de l’écloserie (éviter chocs thermiques).

Puis placés sur des clayettes qui sont plongées dans des auges en attendant l’éclosion.

Après la ponte, l’éclosion se produit après :

  • 410 degré/jour pour les fario
  • 360 degré/jour pour les arc

Chaque jour les œufs « blancs » ou les alevins morts sont retirés à la pipette par les agents, et les alevins sont nourris.

Les alevins sont mis en grossissement dans des bassins extérieurs courant mai.

Structure de pré-grossissement

2 bassins sont utilisés :

« le B1 » et «  le grossissement amont »

  • B1 : 53 m de long, 5 m de large, 1m d’eau,
  • Grossissement amont : 76 m de long, 5 m de large, 80 cm d’eau,

Bassins en terre alimentés par l’eau de la source.

Structure de grossissement

2 bassins sont utilisés :

«  le grossissement aval » et « le sous-bief »,

  • Grossissement aval : 65 m de long, 5 m de large, 80 cm d’eau, bassin en série alimenté par le grossissement amont, bassin en terre,
  • Le sous-bief : 200 m de long, 15 m de large, 1,5 m d’eau, bassin en série alimenté par le grossissement aval, le bassin de la source et l’écloserie, bassin en terre.

Structure de stockage

2 bassins sont utilisés :

«  le B2 » et « le B3 »

  • Alimentés par l’eau du bassin de la source, Longueur 60 m, Largeur 4 m, Hauteur d’eau 0,80 m, Bassins en béton.

« Le Bassin de la Source » ou la source :

Celui qui est en tête de tous les écoulements. Contient quelques gros poissons.

Technique de production TAC (arc-en-ciel)

Tâches des agents

  • Veiller aux écoulements (feuilles, étiage) : dégriller amont et aval des bassins plusieurs fois par jours,
  • Nourrir les poissons (la fréquence est fonction du stade des truites),
  • Nettoyer les bassins,
  • Entretenir les abords,
  • Travailler à la salle d’éclosion,
  • Charger les camions d’alevinage,
  • Optimiser la production,

Gestion sanitaire

  • Mycobactériose (bactérie liée au MES),
  • Cystidicola sp (parasite interne)
  • Parasitoses, infections bactériennes

Pathologies rencontrées

  • Prophylaxie
  • Pédiluve (avec eau de javel)
  • Désogerme pour filets et véhicules

Produits désinfectants pour les poissons

  • Formol
  • Sulfate de cuivre

Historique

En 1845, la source est captée pour fonder une papeterie puis successivement une filature, un moulin à blé et une huilerie à colza (début du siècle).

Dès 1870, 1er essai d’élevage de truites par les frères DUBARD, avec succès, mais abandonné en 1900.

En 1954 Monsieur STRIFFLING autorisait la Fédération des Pêcheurs de Côte d’Or à réaliser des travaux sur le site dans le but d’y exercer des essais de salmoniculture au profit des pêcheurs.

Depuis la Fédération et Monsieur STRIFFLING sont liés par un bail reconductible.

carte de pêche bourgogne
carte de pêche bourgogne