La pêche

Tout d’abord, pour pouvoir pêcher en France, quelque soit le cours d’eau, il faut impérativement adhérer à une Association Agréée de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique (AAPPMA) et être détenteur d’une carte de pêche.

Toute AAPPMA délivre une carte de pêche sur laquelle figure la CPMA (Cotisation Pêche et Milieu Aquatique), cotisation obligatoire qui permet de pêcher à une ligne partout en France dans le domaine public 1e et 2e catégorie (fleuves, rivières navigables ou flottables, canaux et leurs réservoirs d’alimentation).
En Côte-d’Or, le domaine public est classé exclusivement en 2e catégorie et correspond à tous les réservoirs de l’Auxois (Cercey, Grosbois, Tillot, Chazilly, Panthier, Pont et Massène ; au total 450 ha), le Canal de Bourgogne (154 km), le Canal du Rhône au Rhin (5 km), le Canal entre Champagne et Bourgogne (ex Marne à la Saône, 39 km) et la Saône (104 km).

Ensuite, il existe le domaine privé, qui n’appartient pas à l’Etat mais à des « propriétaires riverains » qui détiennent des parcelles riveraines du cours d’eau et les droits de pêche associés souvent cédés à une AAPPMA. Le domaine privé se décline en 1e catégorie, avec une population  dominante de salmonidés (truites, ombres) et d’espèces accompagnatrices (telles que les chabots, loches, vairons…) et 2e catégorie, dont la population dominante est composée de poissons blancs (gardons, brèmes, carpes) et carnassiers (brochets, perches, sandres, silures, …). Certaines rivières peuvent être classées en 1e catégorie, en général en tête de bassin, et en 2e catégorie dans leur partie aval.
En Côte d’Or, 1400 km relèvent de la 1e catégorie, comme par exemple la Seine, la Bèze, la Tille, l’Ignon…. 1300 km correspondent à de la 2e catégorie, comme la Vingeanne ou l’Armançon….

L’une des spécificités de la Côte-d’Or réside dans l’adhésion ou non des AAPPMA à la réciprocité de la « Carte Fédérale » au sein du département : les associations de pêche peuvent se grouper afin de permettre à leurs membres de pratiquer leur loisir sur l’ensemble de leurs lots de pêche. Cette réciprocité regroupe 44 AAPPMA dites « réciprocitaires », pour lesquelles une carte à prix unique (75 €) est appliquée. Les AAPPMA dites « non réciprocitaires » (au nombre de 21 dans le département) offrent la possibilité de pêcher uniquement sur leurs lots, pour un prix de carte spécifique.

Le pêcheur s’adresse donc à l’AAPPMA de son choix pour acheter sa carte de pêche, où figure la CPMA. Il a le choix entre plusieurs cartes, suivant son âge et la périodicité de son loisir.

La pratique de la pêche est soumise à de nombreuses réglementations, tout pêcheur doit en prendre connaissance.

carte de pêche bourgogne
carte de pêche bourgogne