Modes de pêche autorisés et prohibés

Procédés et modes de pêche autorisés

Dans les eaux de 1ère catégorie peuvent être utilisées :

  • la ligne montée sur canne munie de 2 hameçons ou 3 mouches artificielles au plus. 1 seule ligne par pêcheur.
  • la vermée
  • la balance à écrevisse (30 cm de diamètre et 27 mm de maille) avec un maximum de 6 balances par pêcheur
  • la carafe (une seule carafe peut être utilisée et sa contenance ne peut dépasser 2 litres).

Dans les eaux de 2ème catégorie peuvent être utilisées :

  • les lignes montées sur cannes et munies de 2 hameçons ou 3 mouches artificielles au plus, avec un maximum de 4 lignes par pêcheur, disposées à proximité de lui
  • la vermée
  • la balance à écrevisses (30 cm de diamètre et 27 mm de maille) avec un maximum de 6 balances par pêcheur
  • la carafe dans les mêmes conditions qu’en 1ère catégorie.

Procédés et modes de pêche prohibés

En  vue de la capture du poisson, il est interdit notamment :

  • de pêcher à la main ou sous la glace ou en troublant l’eau (sauf pilonnage effectué par le pêcheur lui-même pour la pêche à la ligne du goujon) ;
  • d’employer tous procédés ou de faire usage de tous engins destinés à accrocher le poisson autrement que par la bouche (usage de l’épuisette et de la gaffe permis pour retirer de l’eau le poisson déjà ferré) ;
  • de se servir d’armes à feu, de fagots, de lumières ou feux, de matériel de plongée subaquatique ;
  • de pêcher à l’aide d’un trimmer ou d’un engin similaire ;
  • Pendant la période d’interdiction spécifique de la pêche du brochet, la pêche au vif, au poisson mort ou artificiel et aux leurres susceptibles de capturer ce poisson de manière non accidentelle est interdite dans les eaux classées en 2ème catégorie. (quelques exemples : vif, poisson mort manié ou non, cuiller, poisson nageur, leurre souple, streamer couenne de lard …) ;

d’utiliser comme appât ou amorce :

  • les œufs de poissons, naturels, frais, de conserve, ou mélangés à une composition d’appâts ou artificiels
  • les poissons pour lesquels une taille minimum de capture est fixée par la réglementation en vigueur
  • les espèces strictement protégées (lamproie de Planer, bouvière, loche de rivière et vandoise)
  • les espèces indésirables (perche soleil, poisson-chat)
  • en 1ère catégorie, les asticots et autres larves de diptères.

Protection des Salmonidés

La pêche en marchant dans l’eau est interdite pendant la période du 12 mars au 19 mai 2017 inclus dans l’Aube, l’Ource, La Seine, La Bèze, la Tille, la Norges et l’Ignon.

Dans le but d’assurer une meilleure protection de la population naturelle de truites et d’ombres communs, certaines AAPPMA ont mis en place des règlements intérieurs particuliers.

La Fédération s’associe à ces mesures édictées par les associations locales en raison du caractère très exceptionnel de la population naturelle en truites et ombres dans certains cours d’eau. Elle pense que tout pêcheur soucieux de l’avenir de ces beaux parcours aura à cœur de les respecter ainsi que la réglementation générale sur la taille de capture et le nombre de prises autorisées.

Durant la fermeture du carnassier

Durant cette période, tous les modes de pêche destinés à capturer des carnassiers (brochet, sandre et black-bass) de manière non accidentelle sont interdits (R.436-33 CE). Cela comprend la pêche au vif, au poisson mort ou artificiel, à la cuillère et autre leurre (y compris la mouche noyée, sèche ou nymphe). Sont également interdites les pêches au lard et encornet. Seule la pêche aux appâts naturels est autorisée quel que soit le montage (la notion de rendre attractif n’est pas un texte de loi et il est possible d’animer un ver de terre quel que soit le montage)

carte de pêche bourgogne
carte de pêche bourgogne